Acheter dans le neuf à Lyon : les bonnes raisons

- Achat -

Dans la situation économique actuelle (2019), l’immobilier neuf à Lyon représente une option d’achat attrayante. Même si la tendance à la baisse observée en 2018 se maintient, le secteur du neuf conserve son dynamisme dans les grandes villes comme Lyon, qui ont mis en route de vastes programmes immobiliers. Les acheteurs auront encore de belles occasions pour développer leur patrimoine et faire de bonnes affaires, d’autant plus que les raisons ne manquent pas pour acheter dans le neuf à Lyon.

Une métropole stratégique et dynamique

L’agglomération lyonnaise représente le deuxième pôle économique national. Situé au cœur de l’Europe, à égale distance de Paris et de Genève, le Grand Lyon abrite un grand nombre d’entreprises et propose une palette diversifiée de services pour une gestion rapide des affaires. Lyon c’est aussi des pôles de compétitivité et d’excellence très performants, tels que Lyonbiopôle (sciences de la vie), Axelera (chimie et environnement) ou Techtera (textile technique). En plus de ses avantages géographiques et économiques, cette agglomération est aussi une métropole culturelle et touristique de premier plan. Le Vieux-Lyon dont la création remonte à plus de deux millénaires est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville attire environ 6 millions de visiteurs par an, séduits par cette destination smart, accessible et connectée. En conséquence, le choix de déménager à Lyon est un projet tout à fait envisageable, notamment en raison des occasions d’emploi offertes par cette métropole, et il suffit de passer par une plateforme comme Foncia pour trouver des offres et acheter un appartement.

Une offre immobilière diversifiée

L’achat d’un bien immobilier neuf est un projet à long terme. L’emplacement fait partie des critères déterminants au même titre que le financement ou la fiscalité. Sur ce point, Lyon présente des avantages sérieux qui découlent surtout des différents projets urbanistiques qui ont vu le jour dans cette métropole située en région Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi les projets d’envergure, il y a celui de La Confluence au sud de la Presqu’île, qui représente une belle invitation pour profiter de la proximité de la Saône et du Rhône. Une surface hors d’œuvre nette de 145 000 m2 environ, est réservée aux logements, et presque autant aux bureaux. Le quartier du Terraillon représente aussi une bonne option, en raison notamment du renouvellement de l’offre immobilière, enrichie par 200 nouvelles habitations et la construction d’un complexe résidentiel, le tout avec de nouvelles voiries, des espaces verts et des aires de jeux. À l’est de la ville, le quartier Lyon-Mermoz fait l’objet d’une véritable transformation, en particulier la mise en œuvre de 12 programmes proposant des habitations neuves en accession ou en locatif. Les projets d’urbanisation touchent aussi Rillieux-la-Pape, le quartier des Minguettes à Vénissieux et celui des Clochettes à Saint-Fons. Les acquéreurs potentiels, attirés par une offre aussi diversifiée, seront enclins à aller de l’avant pour acheter un appartement neuf.

Un marché immobilier en bonne santé

Le prix du m2 à Lyon, reste élevé par rapport à celui de certaines régions peu fréquentées, mais bien en deçà des prix pratiqués à Paris tout en offrant une qualité de vie analogue. Cependant, malgré sa consistance, l’offre ne suffit plus à couvrir la totalité de la demande, ce qui explique en partie le niveau des prix observés. Aussi, certaines personnes préfèrent-elles viser la périphérie lyonnaise où les prix sont moindres. En tout cas, un achat dans du neuf à Lyon et sa région représente un placement attractif. L’offre qui a baissé de 8 % entre 2017 et 2018 a du mal à se renouveler. Reconnaissant l’existence de cette problématique, le Conseil exécutif de la métropole se propose de renforcer le marché par le biais de projets urbains en partenariat (PUP) afin de créer de nouvelles opportunités plus abordables. On s’attend aussi à une relance à court et moyen terme, en raison de l’arrivée sur le marché des biens qui ont été touchés par les nouvelles dispositions légales en matière de location saisonnière (loi ELAN). Il est à remarquer que les acheteurs font le plus de réservations d’appartements que les investisseurs privés (51 % contre 48,2 %), ce qui dénote un marché équilibré qui n’est pas dominé par la spéculation.

Des avantages financiers et des frais moindres

En plus des atouts concernant la qualité de vie, une construction selon des normes plus strictes et une réduction de la facture énergétique, l’acquisition d’un appartement neuf à Lyon permet de bénéficier d’avantages financiers appréciables. S’il s’agit d’un premier logement, c’est-à-dire d’une résidence principale, le financement peut être couvert par un prêt taux zéro (PTZ) jusqu’à concurrence de 40 % du prix de l’acquisition. D’un autre côté, les frais de notaire sont également moindres (2 à 3 % contre 7 à 8 % pour un bien ancien). Sur le plan fiscal, les avantages du neuf sont réellement attrayants. D’abord, il y a une exonération totale ou partielle de la taxe foncière pendant 2 ans. Puis, au titre de la loi Pinel, un investissement locatif donne droit à une réduction d’impôt selon la durée de location du bien. Le taux dépend de cette durée, et s’élève à 12 % du montant de la transaction si la durée est de 6 ans et atteint 21 % dans le cas où elle passe à 21 ans. Au titre de la loi Censi-Bouvard, les logements meublés neufs, par exemple les résidences touristiques ou estudiantines, bénéficient sous certaines conditions d’une réduction d’impôt étalée sur 9 ans et de la récupération de la TVA sur le prix d’achat. De plus, les revenus locatifs de ce type d’immeubles sont imposés dans une catégorie particulière (LMNP). Assurément, les bonnes raisons ne manquent pas pour acheter dans le neuf à Lyon.