Conseils pratiques pour un placement d’épargne intelligent

- Financement -

Cela prend du temps et des efforts pour réaliser des économies et constituer une certaine somme d’argent. Mais une fois que vous avez réalisé une épargne, qu’allez-vous en faire ? Vous ne pouvez pas vous contenter d’être heureux juste en regardant votre solde bancaire. Bien qu’il y ait des personnes qui se contentent de cela, c’est tout de même du gaspillage. En termes financiers, le temps, c’est vraiment de l’argent, car si vous investissez votre épargne, le simple passage du temps la fera augmenter. Cependant, il faut bien choisir le placement épargne qui vous va le mieux.

Investir dans l’immobilier

Une des meilleures idées de placement épargne concerne bien entendu l’investissement dans l’immobilier. Ce type de placement est toujours intéressant, car la population ne cessant d’augmenter, la recherche d’un logement restera toujours une préoccupation. De plus, si vous décidez d’investir dans un bien immobilier neuf, vous pouvez jouir de la défiscalisation, jusqu’à une valeur de 21 %, selon la loi Pinel. En réalisant, le placement épargne dans le bâtiment, vous ferez des revenus en louant l’immeuble. De plus, si votre épargne n’est pas suffisante, vous pouvez opter pour un placement auprès d’une Société Civile de Placement Immobilier ou SCPI. Dans ce cas, vous êtes à la fois libéré de la gestion de l’immeuble et vous obtenez un profit d’environ 3 à 4 % par an. Une autre option immobilière consiste à participer au crowdfunding de www.homunity.com. Il s’agit d’un investissement similaire au SCPI, mais avec quelques avantages supplémentaires. Le profit varie autour de 8 à 10 % net avant impôts, et le ticket d’entrée est de 1 000 euros contre 3 000 en SCPI. De plus, si le SCPI présente des frais élevés d’entrée et de sortie, le crowdfunding en est libéré. Le principal inconvénient de l’investissement immobilier concerne le fond qui reste figé pour une durée de 2 à 4 ans selon le système choisi.

Placez vos épargnes dans une assurance vie

Si vous êtes plus intéressé par un placement épargne plus liquide, vous opterez plutôt pour l’assurance vie, le placement favori des Français. Avant toute chose, l’assurance vie n’est pas une assurance, car elle n’est pas souscrite pour se protéger d’un risque, et elle se distingue clairement de l’assurance décès. Les deux types d’assurance permettent le versement d’une somme à vos proches en cas de décès. Toutefois, vous pouvez faire des demandes de retrait de votre assurance vie pendant votre vivant, alors que l’assurance décès ne peut se faire pour vos proches qu’après votre trépas. Plus liquide que l’investissement immobilier, l’assurance vie présente en contrepartie quelques désavantages. L’intérêt est d’environ 2 %, plus important que les 0,75 % du livret A, il reste néanmoins inférieur à l’investissement immobilier. Pour réellement bénéficier d’un placement épargne dans une assurance vie, il est préférable de ne pas toucher les fonds avant 8 ans en raison du prélèvement libératoire. Si ce prélèvement est de l’ordre de 35 % les 3 premières années, il est de 15 % à partir de la 4ème année. Pour s’assurer le meilleur rendement de votre assurance vie, il faut adopter un fonds en euro, pour la garantie de votre capitale et choisir l’option des intérêts cumulés. Là encore, il faut bien faire des comparaisons auprès des assureurs et vérifier qui propose des frais minimaux à l’entrée et à la sortie.

Augmentez votre bourse

Si vous représentez une société, il se révèle intéressant d’investir en bourse une partie de votre trésorerie d’entreprise. Pour les personnes ou les entreprises qui connaissent bien le système boursier, il est possible d’investir en bourse de façon autonome. Toutefois, si vous n’êtes pas totalement confiant, votre banquier ou un conseiller financier peut vous guider à travers tout le processus. Le rôle de ces intervenants ne se limite pas uniquement au conseil, si vous le désirez, vous pouvez aussi les laisser agir en votre nom. En bourse, la décision la plus importante concerne la définition de votre stratégie. Si vous préférez la stabilité et faire fructifier doucement votre investissement, votre conseiller peut vous indiquer des actions intéressantes. Toutefois, si vous êtes de nature joueur et aimez prendre des risques, il existe des placements qui valorisent votre nature. Ces types de placement présentent des risques plus importants, mais les revenus sont proportionnellement tout aussi élevés. En bon manager, il est toujours plus intéressant d’avoir plus d’une corde à son arc, et répartir votre placement épargne dans ces deux types d’investissement boursier peut se révéler très profitable.