Bien choisir son conseiller en gestion de patrimoine

- Divers -

Une bonne stratégie patrimoniale est nécessaire lorsque l’on veut faire fructifier ses placements. Rien de mieux qu’un gestionnaire de patrimoine pour aider à le faire efficacement. Où le trouver ? Indépendant ou cabinet : et si le mieux était de le sélectionner en fonction de son expérience, de ses statuts et de ses modalités de paiement ?

Un conseiller en gestion du patrimoine : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque l’on recherche un conseil en gestion de patrimoine, la première personne à laquelle l’on pense est généralement le conseiller en gestion de patrimoine, le CGP. Il est là pour aider à mettre au point une bonne stratégie patrimoniale et permettre à ses clients de réaliser de bons placements.

C’est une fonction qui a le vent en poupe ces derniers temps. Un CGP peut proposer à ceux qui font appel à lui de procéder à des opérations de défiscalisation en s’appuyant sur le dispositif Malraux ou leur offrir les meilleurs placements immobiliers envisageables grâce à la loi Pinel. Il intervient également pour les aider à préparer la transmission de leur patrimoine.

Il est essentiel de savoir le choisir, si l’on veut être certain de réaliser de bonnes affaires.

L’expérience des tendances de l’économie : un vrai plus

Le métier de CGP n’est pas réglementé. Pour être sûr de sélectionner celui qui assurera une excellente gestion de son patrimoine, il faut donc commencer par s’intéresser à la formation qu’il a suivie et à ses expériences.

S’il possède un Master obtenu dans une école telle que la BEM, l’UPEC ou l’ESCP, c’est un bon début. Ces établissements sont reconnus pour la qualité de leurs formations. Il est intéressant d’observer ensuite s’il possède une expérience à un poste à responsabilité dans une grosse banque et s’il est expert dans les domaines fiscaux, financiers ou juridiques.

Pour finir, s’il domine les dernières tendances de l’économie et sait se tenir au courant de ce secteur en permanence en évolution, c’est un vrai plus. Ce fait offre la garantie d’un spécialiste capable d’évoluer et de se remettre en question. C’est essentiel lorsque l’on veut être sûr de faire de bons placements.

Indépendant ou cabinet : lequel est le mieux ?

Un CGP peut être salarié ou indépendant. C’est important de bien saisir la différence entre ces deux statuts et de voir lequel convient le mieux au projet que l’on envisage. Le CGP salarié dépend bien souvent de grands organismes bancaires et va avoir tendance à ne vendre que des produits en accord avec sa succursale.

Un conseiller en gestion de patrimoine indépendant ressemble davantage à un courtier. Il peut réaliser des actes juridiques et se rémunère généralement avec des commissions sur les produits qu’il vend.

Une bonne façon de choisir le CGP indépendant qui s’occupera de son projet est d’en sélectionner un qui possède un solide réseau et qui œuvre au sein d’un cabinet de gestion de patrimoine. Il a comme atout d’apporter à son client son expertise personnelle et le savoir-faire des professionnels dont il s’est entouré.

CGP salarié ou indépendant ? Finalement, peu importe, quel que soit son choix, il faut savoir garder un œil sur ses placements et sur la gestion de son patrimoine. Autrement dit, il est nécessaire de demeurer vigilant et de s’intéresser un minimum aux tendances de l’économie, si l’on veut être sûr de sélectionner le professionnel qui correspond à ses envies.